Biographie de Thomas Geha

Publié le par Salon-Fantasy

xav.jpgJ'ai commencé à m'intéresser à la science-fiction à l'âge de 12 ans, ce qui m'a permis, au fur et à mesure des années, de me constituer une très solide culture du genre. J'ai lu tous les grands auteurs du genre, même les autres, et me suis constitué une bibliothèque assez importante puisqu'elle compte désormais plus de trois mille titres. La Science-Fiction est donc devenue une véritable passion autour de laquelle j'ai toujours désiré construire ma vie professionnelle. Que ce soit au niveau de mon métier, libraire, ou au niveau de l'écriture et d'une certaine implication dans les milieux éditoriaux.

J'ai débuté en tant que libraire en 2001, sans autre formation préalable que ma formation universitaire, dans une librairie spécialisée en Science-Fiction et BD à Rennes (Librairie Critic) où, en à peu près six ans, j'ai développé le rayon Science-Fiction. D'une simple armoire, le rayon est devenu tout un espace dédié. Au fur et à mesure du temps, j'ai permis la fidélisation de tout un public, et j'ai participé à la notoriété du magasin sur la ville, mais aussi un peu partout en France.

En 2008, j'ai changé de magasin et suis devenu responsable du rayon BD/Science-Fiction du Forum Privat à Rennes, une des plus grosses librairies bretonnes. Là aussi, en un an et demie, j'ai pu développer le rayon Science-Fiction et BD à ma guise, et avec succès puisqu'en terme de chiffre d'affaire sur le secteur, mon rayon est passé de quasi dernier sur la ville à quasi premier. Je suis  (j'étais) avant tout un libraire passionné par le genre qui pense qu'on peut bien vendre de la Science-Fiction en France à la condition qu'on puisse aiguiller le lecteur dans ses choix. La Science-Fiction est si diversifiée qu'une simple erreur de choix peut totalement anéantir l'envie de lecteur de replonger dans un livre du genre. Ce que j'essaie d'appliquer depuis plus de sept ans : faire en sorte que lecteur fasse de bons choix pour qu'il ait envie d'y revenir. Pour cela, il faut que les goûts du libraire, et sa culture du genre, soient suffisamment diversifiés pour pouvoir être performant. Ainsi, dans le domaine je m'intéresse à tous les styles, toutes les époques, et même la vieille SF, que j'ai beaucoup étudiée. Notamment la période 1880/1940, et parmi mes auteurs favoris, on retrouve Théo Varlet, Régis Messac, Paul d'Ivoi, José Moselli...

 

Par ailleurs, en tant qu'acteur du milieu de la Science-Fiction, mon parcours a également un passé assez chargé. Passionné par le genre, j'ai découvert les fanzines au milieu des années 90 (Dragon & Microchips, Mondes Parallèles, La Geste, Octa, Miniature, etc.). Cette découverte, à l'époque, m'a permis de rencontrer un certain nombre de personnes qui aujourd'hui encore sont des acteurs majeurs dans le milieu.J'ai publié mes premières nouvelles en 1994 dans plusieurs fanzines, quelques essais également, jusqu'à ma première nouvelle professionnelle en 1999 (anthologie Rêves absinthe, ed. ODS). Depuis, j'ai publié une vingtaine de nouvelles, dont une dizaine sur support professionnel (Ecologie et Progrès, L'esprit des Bardes, Black Mamba, Lunatique, etc.), et trois romans édités par Rivière Blanche (A comme Alone, et sa suite)  et les éditions Critic (Le sabre de sang) qui ont connu un certain succès critique. J'ai également collaboré avec plusieurs éditeurs pour des essais, notamment ISF ou Bragelonne, pour qui j'ai réalisé dossiers auteurs et postfaces (la dernière en date : postface pour une intégrale Julia Verlanger chez Bragelonne). Pendant cinq ans, j'ai également été membre du jury du prix Imaginales, à Epinal, festival avec lequel j'ai étroitement collaboré, notamment en animant des tables rondes et des cafés littéraires ; activité que j'ai également pratiqué auprès de bibliothèques, pour des formations sur la Science-Fiction et la Bande-Dessinée. En outre j'ai été également intervenant extérieur à la faculté de Rennes II, et donné des cours (ponctuels) sur les métiers du livre à des étudiants de Licence III (sur le métier de libraire en particulier). J'ai, enfin, été président du jury régional du concours annuel de nouvelles du CROUS, en 2008.

Parmi mes projets en cours : deux romans commandés par deux éditeurs, un album jeunesse à paraître, plusieurs nouvelles commandées également. Je suis aussi en train de monter ma propre structure d'édition, une micro structure pour le moment, que j'ai appelée Ad Astra – en hommage à un recueil de poésies de Théo Varlet.

 

 

Publié dans Archives

Commenter cet article