Article José Raymond sur Mâcon Infos

Publié le par Salon-Fantasy

LIVRE : José Raymond, animateur aux musées de Mâcon, signe "Une Ombre plus noire que la nuit"

Source : Mâcon-Infos - Lundi 06 septembre 2010 @ 22:03:07

 

JOSERAYMOND2.jpg

"Au cœur d’Aposphir, la plus ancienne nation civilisée d’Aeviris, dans un monde où même les éléments sont instables, un garçon se bat pour garder la vie. Il n’est rien, ni personne : ne reste en lui que l’aspiration à devenir quelqu’un, la volonté farouche d’être un jour Soren Dajymo..."



JOSERAYMOND.jpg

José Raymond est de Replonges et travaille à Mâcon

en tant qu'animateur pédagogique pour les musées


"...Et pour cela, il doit lutter. Contre des créatures mystérieuses, contre les barbares, contre l’énigmatique voleur de Shankra, contre les affres de l’amour, mais aussi et peut-être surtout contre lui-même : parmi les rangs des moines guerriers de Maïpen, il lui faudra déployer toutes les ressources de son intelligence pour déjouer les noirs complots qui bruissent dans les ténèbres du monastère."

 

L'auteur : « Voici quatre ans que je travaille à cet ouvrage, qui est le premier volume d'une épopée médiévale fantastique, narrant la vie et les exploits de Soren Dajymo. L'histoire se déroule en Aeviris, monde imaginé à l'origine pour servir de toile de fond à un jeu de rôles, et présente les premières années de ce garçon (de 6 à 15 ans), cruellement marqué par le destin, balloté jusqu'au monastère de Maïpen. Recueilli par les moines-guerriers, il se trouve ensuite pris dans les mailles d'un noir complot, plongé au coeur d'une énigme qu'il est tenu de résoudre sous perdre d'être banni de son nouveau foyer.

Mes sources d'inspiration sont multiples, depuis l'Iliade d'Homère jusqu'au Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien, en passant par Conan le barbare de Robert E. Howard (et j'en oublie). »


JOSERAYMOND2.jpg

Paru ce mois aux éditions Thélès,

dans la collection médiéval fantastique (483 pages)

Publié dans Le coin promo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article